Lancée en 1945 par Mgr Paul ROBERT,  le tirage est aujourd’hui de 1 230 exemplaires.

Si vous souhaitez recevoir notre revue, merci de bien vouloir télécharger le coupon, de l’imprimer puis et nous le renvoyer à l’adresse :

« La Lettre de Saint-Jacques« 

BP 40319 – 29403 LANDIVISIAU Cedex

« De vous à nous », « de nous vers vous », de mission à mission, d’ici ou d’ailleurs, et de pays à pays : Actualité de la Société en France, nouvelles de nos missionnaires au Brésil, en Haïti, en France, état des lieux sur place, récits des actions et développements que nous soutenons grâce à vous…


La Lettre de Saint-Jacques n° 208 – Décembre 2017

Editorial

« voici que je vous annonce une bonne nouvelle,
qui sera une grande joie pour tout le peuple :
Aujourd’hui, dans la ville de David,
vous est né un Sauveur
qui est le Christ, le Seigneur » (Lc2, 11)

Chères lectrices, chers lecteurs, chers amis,

Tels sont les mots que l’Evangéliste Luc nous fait entendre à la nuit de Noël ! Il s’agit d’un faisceau lumineux dissipant les ténèbres !Un message symphonique d’espérance et d’avenir nous y est adressé. Car un Sauveur nous est né ! Un Fils nous est donné ! Gloire à Dieu dans les siècles !
Avec vous, en Haïti, en France et au Brésil,les Prêtres de Saint-Jacques accueillent le message adressé par l’ange de la Nativité aux bergers de Bethléem. « Ne craignez pas ! » disait-il ! Dans les ténèbres une lumière a resplendi. Une étoile est apparue. Une invitation à la marche nous est lancée. Marche vers la vie, vers la joie. Vers le Christ.
Avec nos prédécesseurs dans la mission, nous écoutons l’ange nous inviter à la confiance. Fidèles à eux, nous fixons nos yeux vers les périphéries du monde. Dans une mangeoire, une hutte, une maison… une famille nous attend. Emmailloté dans du linge, un petit enfant endorminous fait goûter à la paix et à la sérénité.
Un père, une mère contemplent leur Nouveau-Né.Mystère d’un enfantement. Celui d’un monde nouveau à naître. Déjà en train de naître, où paix et justice s’embrasseront, quand, en chaque homme, chaque femme, le visage de Dieu est reconnu et honoré. Dieu se donne à être connu et reconnu dansnos terres de mission.
Alors, comme en route vers une apothéose, avec nos cœurs pleins d’espérance, partons avec les bergers de Bethléem à la rencontre de Celui qui vient pour être Dieu-avec-nous, l’Enfant-Dieu. Emmanuel !
Un grand merci à l’équipe de La Lettre que je rejoins avec enthousiasme. Dans la confiance nous poursuivons notre marche d’un perpétuel avent.

A vous tous et à vous toutes, je souhaite de joyeuses fêtes de Noël 2017, et une heureuse et Sainte Année 2018 !

P. Georgino Rameau, psj.